Difference between revisions of "man/fr"

From GeneWeb
Jump to: navigation, search
m (typo. 2e passe + image command prompt Win7)
m (précision intro.)
Line 2: Line 2:
 
{{languages|man}}
 
{{languages|man}}
 
{{toc right}}
 
{{toc right}}
L’utilisation de '''GeneWeb en ligne de commande''' suppose que vous êtes à l’aise avec la notion de fichier et de répertoire et que vous n’avez pas peur de taper des commandes ; le cas échéant, utilisez plutôt le programme gwsetup plus accessible.
+
L’utilisation de '''GeneWeb en ligne de commande''' suppose que vous êtes à l’aise avec la notion de fichier et de répertoire et que vous n’avez pas peur de taper des commandes dans une console ; le cas échéant, utilisez plutôt le programme [[gwsetup/fr|gwsetup]] plus accessible.
  
 
[[File:Command prompt.png|thumb|350px|right|Lancer l’invite de commandes sous Windows 7.]]
 
[[File:Command prompt.png|thumb|350px|right|Lancer l’invite de commandes sous Windows 7.]]
Pour configurer et démarrer GeneWeb, vous devez utiliser des commandes interactives. Sous Unix, lancez un xterm. Sous Windows, cliquez sur « Démarrer », « Programmes » puis « Invite de commandes ».
+
Pour configurer et démarrer GeneWeb, vous devez utiliser des commandes interactives. Sous Unix, lancez une console virtuelle xterm . Sous Windows, lancez l’interprêteur de commande cmd.exe ou cliquez sur « Démarrer », « Programmes » puis « Invite de commandes ».
  
Dans cette fenêtre, tapez la commande pour aller dans le sous-répertoire …\gw\ là où vous avez installé GeneWeb :
+
Dans cette fenêtre, tapez la commande pour aller dans le sous-répertoire des programmes de GeneWeb …\gw\ :
 
*sous Unix, si vous l’avez installé par exemple dans « /home/user/geneweb » :
 
*sous Unix, si vous l’avez installé par exemple dans « /home/user/geneweb » :
 
  cd /home/user/geneweb/gw/
 
  cd /home/user/geneweb/gw/

Revision as of 23:33, 13 October 2015

150px-Geographylogo svg.png Language: English • français

L’utilisation de GeneWeb en ligne de commande suppose que vous êtes à l’aise avec la notion de fichier et de répertoire et que vous n’avez pas peur de taper des commandes dans une console ; le cas échéant, utilisez plutôt le programme gwsetup plus accessible.

Lancer l’invite de commandes sous Windows 7.

Pour configurer et démarrer GeneWeb, vous devez utiliser des commandes interactives. Sous Unix, lancez une console virtuelle xterm . Sous Windows, lancez l’interprêteur de commande cmd.exe ou cliquez sur « Démarrer », « Programmes » puis « Invite de commandes ».

Dans cette fenêtre, tapez la commande pour aller dans le sous-répertoire des programmes de GeneWeb …\gw\ :

  • sous Unix, si vous l’avez installé par exemple dans « /home/user/geneweb » :
cd /home/user/geneweb/gw/
  • sous Windows, si vous l’avez installé par exemple dans « C:\program files (x86)\geneweb » :
cd c:\program files (x86)\geneweb\gw

Créez une base de données (gwc, gwc1, gwc2)

La commande gwc dans son utilisation la plus simple crée une base de données vide que vous pourrez ensuite remplir sous GeneWeb.

Choisir gwc, gwc1 ou gwc2 :

  • gwc1 est un alias de gwc ;
  • gwc crée une base au format utilisé par les premières versions de GeneWeb :
  • gwc2 (existant depuis GeneWeb 5) crée une base avec le nouveau format avec des fichiers séparés pour chaque table, ce format est optimisé pour les grosses bases.
Usage: gwc|gwc1|gwc2 [options] [files]
where [files] are a list of files:
  source files end with .gw
  object files end with .gwo
and [options] are:
  -c Only compiling
  -o <file> Output database (default: a.gwb)
  -f  Remove database if already existing
  -stats Print statistics
  -nc No consistency check
  -cg Compute consanguinity
  -sep  Separate all persons in next file
  -sh <int> Shift all persons numbers in next files
  -ds <str> Set the source field for persons and families without source data
  -part <file> Particles file (default = predefined particles)
  -mem  Save memory, but slower
  -nolock  do not lock database.
  -nofail  no failure in case of error.
  -q  no verbose
  -v  verbose

la base définie avec l’option -o doit se trouver dans la même partition que le répertoire courant (pwd). Si ce n’est pas le cas, la compilation se termine avec l’erreur : Uncaught exception: Sys_error("Invalid cross-device link")

Importez un fichier gedcom (ged2gwb)

La commande ged2gwb vous permet de convertir un fichier GEDCOM en base de données GeneWeb.

Le plus simple est d’abord de copier votre fichier GEDCOM dans le répertoire où vous avez installé GeneWeb.

Si votre fichier GEDCOM s’appelle, par exemple, « toto.ged » et que vous voulez créer une base de nom « dupont », tapez :

ged2gwb toto.ged -o dupont
Usage: ged2gwb [<ged>] [options] where options are:
  -o <file>
       Output database (default: "a").
  -f 
       Remove database if already existing
  -log <file>
       Redirect log trace to this file.
  -lf    - Lowercase first names -
       Convert first names to lowercase letters, with initials in
       uppercase.
  -ls    - Lowercase surnames -
       Convert surnames to lowercase letters, with initials in
       uppercase. Try to keep lowercase particles.
  -us    - Uppercase surnames -
       Convert surnames to uppercase letters.
  -fne be - First names enclosed -
       When creating a person, if the GEDCOM first name part holds
       a part between 'b' (any character) and 'e' (any character), it
       is considered to be the usual first name: e.g. -fne '""' or
       -fne "()".
  -efn   - Extract first names -
       When creating a person, if the GEDCOM first name part holds several
       names, the first of this names becomes the person "first name" and
       the complete GEDCOM first name part a "first name alias".
  -no_efn   - Dont extract first names - [default]
       Cancels the previous option.
  -epn   - Extract public names - [default]
       When creating a person, if the GEDCOM first name part looks like a
       public name, i.e. holds:
       * a number or a roman number, supposed to be a number of a
         nobility title,
       * one of the words: "der", "den", "die", "el", "le", "la",
         "the", supposed to be the beginning of a qualifier,
       then the GEDCOM first name part becomes the person "public name" 
       and its first word his "first name".
  -no_epn 
       Cancels the previous option.
  -no_pit  - No public if titles -
       Do not consider persons having titles as public
  -tnd   - Try negative dates -
       Set negative dates when inconsistency (e.g. birth after death)
  -no_nd  - No negative dates -
       Don't interpret a year preceded by a minus sign as a negative year
  -udi x-y   - Undefined death interval -
       Set the interval for persons whose death part is undefined:
       - if before x years, they are considered as alive
       - if after y year, they are considered as death
       - between x and y year, they are considered as "don't know" 
       Default x is 80 and y is 120
  -uin  - Untreated in notes -
       Put untreated GEDCOM tags in notes
  -ds  - Default source -
       Set the source field for persons and families without source data
  -dates_dm 
       Interpret months-numbered dates as day/month/year
  -dates_md 
       Interpret months-numbered dates as month/day/year
  -charset [ANSEL|ASCII|MSDOS] - charset decoding -
       Force given charset decoding, overriding the possible setting in
       GEDCOM

la base définie avec l’option -o doit se trouver dans la même partition que le répertoire courant (pwd). Si ce n’est pas le cas, la compilation se termine avec l’erreur :

Uncaught exception: Sys_error("Invalid cross-device link")

Export un GEDCOM (gwb2ged)

Le programme gwb2ged permet de reconstituer un fichier GEDCOM à partir d’une base GeneWeb.

Usage: ./gwb2ged <base> [options]
If both options -a and -d are used, intersection is assumed.
If several options -s are used, union is assumed.
Options are:
  -charset [ASCII|ANSEL|UTF-8]: set charset; default is UTF-8.
  -o <ged>: output file name (default: a.ged)
  -mem : save memory space, but slower
  -a "<1st_name>" [num] "<surname>": select ancestors of
  -d "<1st_name>" [num] "<surname>": select descendants of
  -aws "<1st_name>" [num] "<surname>" : select ancestors with siblings
  -s "<surname>" : select this surname (option usable several times)
  -nsp : no spouses' parents (for options -s and -d)
  -nn : no (database) notes
  -c <num> :
     When a person is born less than <num> years ago, it is not exported unless
     it is Public. All the spouses and descendants are also censored.

Exporter un fichier GW (gwu)

La commande gwu permet d’afficher le contenu de la base sous forme de texte.

En redirigeant cet affichage vers un fichier, cela peut constituer une sauvegarde de votre base.

Si votre base s’appelle « dupont », et que vous pouvez la sauvegarder dans le fichier « toto.gw », tapez :

gwu dupont > toto.gw

En sauvegardant dans des fichiers différents, après avoir fait des modifications, vous pourrez ainsi comparer différentes versions de votre base, et voir les modifications faites, en utilisant une commande de comparaisons de fichiers. Ceci est particulièrement intéressant si quelqu’un d’autre a fait des modifications dans votre base.

C’est enfin une méthode pour reconstituer votre base quand vous prenez une nouvelle version de GeneWeb, dans le cas où la représention interne des bases a changé.

Pour reconstituer votre base, vous devez utiliser la commande gwc. Le fichier sauvegardé doit avoir obligatoirement l’extension ".gw". Pour fabriquer une base de nom « durand » à partir du fichier « toto.gw » ci dessus, tapez :

gwc toto.gw -o durand
Usage: ./gwu [options] <base_file>
If both options -a and -d are used, intersection is assumed.
If several options -s are used, union is assumed.
Options are:
  -o <file>    output file name (else stdout)
  -odir <dir>  create files from original name in directory (else on -o file)
  -mem         save memory space, but slower
  -a "<1st_name>" [num] "<surname>" : select ancestors of...
  -d "<1st_name>" [num] "<surname>" : select descendants of...
  -ad "<1st_name>" [num] "<surname>" : select ancestors of...
    and all their descendants (has no effect if -a and/or -d used,
    option -nsp is forced).
  -aws "<1st_name>" [num] "<surname>" : select ancestors with siblings
  -s "<surname>" : select this surname (option usable several times)
  -maxlev "<level>" : maximum level of generations of descendants
  -nsp : no spouses' parents (for options -s and -d)
  -nn : no (database) notes
  -c <num> :
     When a person is born less than <num> years ago, it is not exported unless
     it is Public. All the spouses and descendants are also censored.
  -raw raw output (without possible utf-8 conversion)
  -v verbose
  -sep "1st_name.num surname" :
     To use together with the option "-odir": separate this person and
     all his ancestors and descendants sharing the same surname. All the
     concerned families are displayed on standard output instead of their
     associated files. This option can be used several times.
  -sep_only_file <file> :
     With option "-sep", tells to separate only groups of that file.
  -sep_limit <num> :
     When using the option "-sep", groups of families can become isolated
     in the files. Gwu reconnects them to the separated families (i.e.
     displays them to standard output) if the size of these groups is less
     than 21. The present option changes this limit.

Calculer les taux de consanguinité (consang)

La commande consang calcule les consanguinités dans une base de données. L’affichage des consanguinités se fait à la consultation de la base, dans les fiches personnelles, et au moment des calculs de parenté.

Mais pour y avoir accès, il faut précalculer les consanguinités individuelles des personnes de la base. C’est ce que permet consang. Si votre base s’appelle toujours dupont, tapez :

consang -i dupont

Le programme va calculer quelques secondes ou minutes, suivant la taille de votre base, en affichant sans arrêt le nombre de personnes restant à traiter. À la fin, vous reprendrez la main dans la fenêtre interactive et les consanguinités individuelles seront enregistrées.

Pendant ce calcul, si vous n’avez pas arrêté le démon, vous pouvez parfaitement retourner dans votre navigateur et consulter votre base.

Lancez consang de temps en temps, si vous avez fait des modifications dans votre base, surtout si ce sont des ajouts, modifications, suppressions de familles : la consanguinité dépend de la structure des familles. Si celle-ci change, les consanguinités individuelles ne sont plus valables et il faut les recalculer.

En outre consang fait un nettoyage interne de votre base, nécessaire après un certain nombre de mises à jour.

NB : L’option « -i » est obligatoire, dans le cas contraire vos index ne sont pas recalculés et votre base ne fonctionnera pas correctement.

usage: ./consang [options] <file_name>
  -q : quiet mode
  -i : build the indexes again
  -scratch : from scratch
  -mem : Save memory, but slower when rewritting database
  -nolock : do not lock database.

Indexation des notes diverses (update_nldb)

La commande update_nldb sert à créer l’index des notes diverses, auquel on accède par la requête m=MISC_NOTES.

usage: ./update_nldb [options] <file_name>

Retour à la page principale du manuel.